Quand on pense au Brésil, trois choses nous viennent immédiatement en tête : Le football, le Carnaval de Río et la Samba.

La Samba c'est la danse nationale du Brésil. Son rythme entraînant est le symbole de la fête, de l'exubérance du Carnaval de Río et de ses écoles qui défilent chaque année dans le sambodrome de la ville. L'une des artistes qui a fait le plus la promotion de la Samba hors de son pays ces dernières années c'est Daniela Mercury. Mais on pourrait citer Milton Nascimento, Jorge Ben, Sergio Mendes, Djavan ou plus récemment, Gilberto Bebel. Tous les grands musiciens et interprètes brésiliens, tels que Chico Buarque, Gilberto Gil, Baden Powell, Stan Getz, Caetano Veloso, et qui ont adoptés des styles différents comme la Bossa Nova ou le Jazz, ont interprété ou joué des sambas.

Origines de la Samba

La Samba est un style musical qui provient de la fusion des rythmes africains et portugais. Le mot "Samba" est d'origine angolaise : "semba" ou "mesemba". Ce terme peut avoir différentes significations dans la langue Bantou : "prier", "invoquer", "plainte"... comme pour le Blues, ce qui permet de comprendre pourquoi la samba était une cérémonie religieuse chez les noirs au début. Mais on lui donne aussi comme signification "animé", "nombril contre nombril", "danser avec joie", définitions qui s'appliquent tout à fait à cette danse.

L'importance de la communauté noire au Brésil, et plus particulièrement à Salvador de Bahía, est à la base de ce nouveau rythme musical qui va se développer à partir du début du 20ème siècle. La Samba arrive à Rio à cette époque avec les immigrants provenant de l'état de Bahía.

C'est en 1917 qu'est enregistrée la première Samba. Elle s'intitule "Pelo Telefone" et ses interprètes sont Donga et Mauro Almeida. Elle devient vite un succès et permet à la Samba de sortir de la classification qu'on lui attribue, c'est à dire une musique populaire des noirs brésiliens. On ne connaît pas les compositeurs de cette Samba mais on peut penser que c'est une création collective à laquelle ont participé Pixinguinha et João da Bahiana

Dans les années 1930, un groupe de musiciens dirigés par Ismael Silva a créé la première école de Samba dans le quartier Estacio de Sa à Río de Janeiro. Cette école est nommée "Deixa Falar" (qui en français veut dire "Laisse Parler"). C'est ce groupe qui va transformer le genre musical pour l'adapter aux défilés du carnaval.
A cette époque, la radio va aider à la promotion de la Samba, la rendant populaire dans tout le pays. Le dictateur brésilien Getulio Vargas lui-même va lui donner un sérieux coup de pouce en déclarant la samba "musique officielle du Brésil".

La samba va ensuite évoluer vers différents genres, certains assez calmes et d'autres plus exubérants et repris par les orchestres lors des défilés du Carnaval. 

 

Evolution de la Samba

L'une des variantes les plus connues de la Samba est la Bossa Nova. Ce genre est créé par des musiciens blancs et devient populaire dans les années 1950 avec João Gilberto et Tom Jobim.

Dans les années 1960, la division politique du Brésil affecte aussi les musiciens. Ceux favorables à la gauche préfèrent la Bossa Nova et puisent leur inspiration dans les favelas, ces bidonvilles de Río de Janeiro. Quelques artistes sont découverts à cette époque, tels que Cartola, Nelson Cavaquinho, la Velha Guarda da Portela, Zé Kéti et Clementina de Jesús.

Dans les années 1970, la Samba revient au premier plan sur les radios grâce à des chanteurs et compositeurs comme Martinho da Vila, Clara Nunes y Beth Carvalho. Mais au début des années 80, les jeunes délaissent un peu ce genre avec l'arrivée du disco et des chanteurs américains, pour revenir à la Samba seulement durant les jours du carnaval.

Mais au milieu des années 80 la Samba revient en force grâce à une variante appelée "pagode" qui utilise une petite guitare à quatre cordes (cavaquinho), et dont les paroles des chansons sont pour la plupart en argot et au ton très populaire. Les chanteurs et groupes les plus connus de ce nouveau style sont Zeca Pagodinho, Almir Guineto, Grupo Fundo de Quintal, Jorge Aragão, et Jovelina Pérola Negra.

Aujourd'hui, la Samba reste un des styles musicaux les plus populaires du Brésil, même si l'apparition de nouveaux chanteurs et musiciens se fait beaucoup plus rare. Mais la Samba restera de toute façon l'âme du Carnaval de Río et de toutes les autres fêtes qui ont lieux à la même époque partout au Brésil et chez ses voisins d'Amérique du Sud.  

 

Le Carnaval de Rio

La fête du peuple brésilien
Le carnaval est un évènement qui s'identifie pleinement avec les racines et les traditions du peuple brésilien.

De la nuit du vendredi jusqu'au mercredi des cendres, les participants au carnaval dansent dans les rues. Le spectacle le plus important est sans aucun doute le très célèbre défilé des Ecoles de Samba, lequel se déroule dans le Samba drome au centre de la ville. Le carnaval de Rio est considéré à juste titre comme la fête la plus importante et la plus joyeuse du monde, une fête qui entraîne dans un tourbillon d'émotions les habitants et les touristes.

Durant des mois d'intense préparation on confectionne des costumes très élaborés, les écoles de samba font des démonstrations et auditionnent les différents groupes de samba des quartiers de la ville. Río se prépare pour le grand jour, soucieuse de faire de cette fête un grand évènement et d'accueillir chaleureusement les touristes, selon le tempérament bien typique des cariocas.

N'entourées pas un défilé éblouissant de costumes et de chars richement décorés, les étoiles de la samba dansent au rythme frénétique des batteries ensorcelantes, devant un public qui exprime son bonheur. C'est la vraie fête du peuple où tous participent dans la joie et se laisse emporter par le merveilleux et l'émotion que suscite ce spectacle unique en son genre.

Quelques groupes, plus petits, dansent dans les rues au rythme des batucadas des différents quartiers, tandis que les bals du carnaval, organisés par les clubs et hôtels de toute la ville, démontrent que le Carnaval de Rio est une fête magique, envoûtante, joyeuse et mythique où se côtoient la musique, la littérature et la lumière.



Pour découvrir les autres rubriques de la Danse

Retour au site de Sarah