Ma petite Karen

Pendant 2 ans, tu as partagé la vie de Frédéric. tu l'avais quitté 10 jours avant l'accident pour ce chauffard qui t'a emmené à la mort comme on emmène un animal à l'abattoir.

Cette rencontre a été néfaste pour toi. Tu sais que Frédéric est allé te retrouvé parce qu'il avait peur qu'il ne t'arrive quelque chose et il t'aimait tellement, qu'il t'a suivie jusque dans la mort. Il ne s'est plus battu quand ce sale type est venu lui dire sur le bord de la route que tu étais morte.

Ta maman n'a pas survécu à ton départ, puiqu'elle s'est suicidée un an après. Tu avais des problèmes que Frédéric et moi t'aidions à gérer, mais combien tu étais attachante et grande était notre complicité.


Tu nous manques, petite Karen, ce petit texte pour toi:


Je ne te l'ai pas dit:

je te dois beaucoup

Je dois te dire merci

Il y a des morceaux de ma vie

qui ont eu lieu grâce à toi.

Parfois tout simplement, tu étais là

Tu n'as rien fait de spécial,

mais ta simple présence,

c'est déjà beaucoup.

Merci d'avoir été là

As-tu seulement su

que tu m'apportais tant de choses

et si souvent?

Il faut que je te dise

maintenant que tu m'as quitté

Par le souvenir vivant

de ce que j'ai reçu de toi

c'est toi qui demeures vivante en moi

Cécile , la maman de Frédéric