Pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

 

Suzanne Mondor chante " N'OUBLIES PAS... "
Ecoutez sa chanson pour les enfants du Monde
en cliquant sur le titre

LA PLUS BLANCHE DES COLOMBES

La plus blanche des colombes s'est envolée:
j'ai le droit de t'aimer !
Dans la fenêtre discrète hésite la porte discrète.
L'arbre silencieux est entré dans la pièce silencieuse.
Tu es proche comme si tu ne demeurais pas ici.

Dans ma main tu prends la grande fleur :
elle n'est pas blanche, pas bleue, pas rouge
pourtant, tu la prends.
Où jamais elle ne fut, elle restera toujours.
Nous ne fûmes jamais, nous resterons donc chez elle.

Marc Dupuy

Vivre simplement
pour que simplement d'autres puissent vivre.
Ghandi

BLANCHE COLOMBE

Blanche Colombe,
Fraîches Roses,
Notes de Musique,

Apportez au monde l’éternelle Paix,
En neutralisant les Epines,
Avec le doux parfum du Bonheur,
Et le chant de la Liberté,

Envahissez le monde entier,
Vous qui êtes les messagers,

DE LA PAIX,
DE L’AMOUR,
DE LA LIBERTE

Violette Foltzer 2006

LES COLOMBES

Sur le coteau, là-bas où sont les tombes,
Un beau palmier, comme un panache vert,
Dresse sa tête, où le soir les colombes
Viennent nicher et se mettre à couvert.

Mais le matin elles quittent les branches;
Comme un collier qui s'égrène, on les voit
S'éparpiller dans l'air bleu, toutes blanches,
Et se poser plus loin sur quelque toit.

Mon âme est l'arbre où tous les soirs, comme elles,
De blancs essaims de folles visions
Tombent des cieux en palpitant des ailes,
Pour s'envoler dès les premiers rayons.

Théophile GAUTIER, recueil : La comédie de la mort

Paix entre tous

Insistons sur le développement de l'amour,
la gentillesse,
la compréhension,
la paix.
Le reste nous sera offert.

Mère Teresa

L’ennemi, notre véritable ennemi,
Ce n’est pas la nation voisine,
c’est la faim, le froid, la misère.
l’ignorance, la routine,
la superstition, les préjugés.

Henri Dunant, fondateur de la Croix Rouge

Je demande

Je demande à la mort
de déposer des faux.
Je demande à la mort
d'être plus nid que la vie
pour ceux qui meurent avec un regard d'horreur.
Je demande aux diables créateurs de monstres,
qui éteignent des vies, en épouvante de missiles le Pouvoir.

Je demande à la mort qu'elle fasse renaître
Picasso, Lorca, Chopin
et que Guernica et poésie et piano,
à cinq heures de l'après-midi
à cinq heures sans ombre de l'après-midi,
soient le "J'accuse" d’Émile Zola
Je demande aux cieux de hisser des innocences
Je demande du courage et de l'urgence
À la paix
J’invoque Eluard, ma mère et Celan,
les étoiles, les arcs-en-ciel et le soleil,
Humberto et Robert Desnos,
mon père, León Felipe et Yeats.
Je réclame qu'ils embrassent et allument,
comme ils m'embrassent et allument sans fin,
chaque vie massacrée en épouvante,
Chaque rêve qui attend être veille.
Et toutes les hirondelles d’Irak.

Cristina Castello
De son recueil des poèmes « Soif »
L’Harmattan – Paris
www.cristinacastello.com

Pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Ces pages sont sous Copyright